Hideo Furukawa

projet :

exporter

Licence : Creative Common - Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

Hideo Furukawa est un auteur originaire de Fukushima et l’un des principaux romanciers de la nouvelle génération. Alors Belka, tu n’aboies plus ?  (Philippe Picquier, 2012) est son premier texte traduit en français. Il a entrepris, après le 3.11, une tournée de lecture à haute voix dans la région de Fukushima. Il lit un texte de Kenji Miyazawa, « Le Printemps et Ashura », texte qu’il considère comme essentiel dans la situation actuelle.
Kenji Miyazawa est un poète japonais, connu pour sa ferveur bouddhique et son militantisme social.

 

Préface « Le Printemps et Ashura »

Le phénomène appelé moi
est une lumièrebleue
issue de l’hypothétique lampe
lampe organique que traversent flux et reflux du courant
lampe karmique qui jamais ne s’éteint
– un corps complexe, un composé de tous les spectres –
qui avec les paysages et chacun des êtres clignote sans cesse
c’est une lumière bleue
la lampe disparaît la lumière persiste

(…)

Kenji Miyazawa

(éditions Fata Morgana 1998
Traduction : Françoise Lecœur, adaptation : Francis Coffinet)

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *