Lionel Marchetti

projet :

exporter

Licence : Creative Common - Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale, Pas de Modification

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

lionel_marchetti

Comme contribution au projet « Meanwhile in Fukushima », Lionel Marchetti propose un extrait de son étude documentaire intitulé « Konan (de Fukushima) », tourné et réalisé quelques années avant la catastrophe dans le village de Konan,  à 65 kms de la centrale Fukushima daichi.

À propos de Konan (de Fukushima) par Lionel Marchetti :

« — les vrais mots ne sont pas ici […/…]

au sol les nuages se répandent en une pluie d’étincelles »

Kenji Miyazawa in Printemps et Ashura

« À la mi août, au Japon, c’est la fête des morts. Bon odori. Dans le petit village de Konan, dans la région de Fukushima, près de la ville de Koriyama, sur la grande île de Honshû, au nord-est de Tokyô, me voici posté dans les buissons chargés d’insectes à écouter et à observer l’étrange lecture, parfois chantée, de l’histoire mythologique du village par une vieille femme juchée sur une chaise haute et s’aidant d’un microphone.

Elle sera accompagnée, de la fin de l’après-midi jusqu’à la nuit profonde, d’une grande percussion/tambour installée à ses côtés et sur laquelle iront frapper, tours à tours, sans jamais casser la chaîne rythmique, les hommes (jeunes et vieux) du village. De plus, tous les habitants dansent en cercle autour de la vieille et des percussionnistes (un peu à la manière des indiens d’Amérique autour d’un feu) et ce, dans le sens des aiguilles d’une montre, répondant vocalement, de temps à autre, à la longue histoire contée, non sans se retenir d’éclats de rires et de franche camaraderie.

J’irais ainsi danser avec eux en fin de soirée. Presque tous les enfants, parents et grands-parents sont en kimono. Le ciel se couvre d’étoiles. Nous sommes près du lac de Inawashiro-ko, au pied du volcan Bandaï qui aurait explosé, dit-on, il y a à peine plus d’un siècle, jusqu’à se diviser en deux et donner naissance, depuis ces flancs, à ce même lac. Le village est entouré de rizières et de forêts impénétrables. Non loin d’ici, une haute porte Shinto rouge-sang signe l’espace des Dieux en ces lisières montagneuses[…]
Aujourd’hui, après l’effroyable catastrophe liée au tremblement de terre de mars 2011, doublée d’un Tsunami puis de la perte de contrôle de la centrale nucléaire de Fukushima Daïshi (à l’heure où j’écris ces lignes trois réacteurs ne sont toujours pas stabilisés ni éteints) cette composition prend une tournure étrange, dans la mesure où le village de Konan se situe à 65 kilomètres à peine de cette même centrale nucléaire, à 35 kilomètres donc de la zone désormais interdite.»

Lionel Marchetti/2012

Lionel Marchetti est un compositeur français de musique concrète Également improvisateur (électronique, systèmes analogiques et numériques divers avec haut-parleurs modifiés) ainsi que plasticien artiste sonore et poète écrivain. Lionel Marchetti se consacre également à l’improvisation musicale.Il a joué avec de nombreux musiciens de la scène expérimentale et improvisée, tant électronique qu’instrumentale, en France, en Europe, au Japon, en Australie et en Amérique

Pour  écouter l’intégralité de l’étude Konan (de Fukushima), rendez vous sur le catalogue de Lionel Marchetti : Lionelmarchetti.bandcamp.com


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *