Pascal Deleuze

projet :

exporter

Licence : Licence Art Libre

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

pascal-deleuze_fukushima_open_sounds

« Des battements d’aile de papillon, des premiers mots d’amour de l’humanité, du désordre et de la mauvaise énergie,
expression d’amour en un jet pour Fukushima » Pascal Deleuze

La pièce de Pascal Deleuze peut être écoutée en lançant en parallèle http://www.ustwrap.info/multi/iwj-fukui1::irene-channel::iwj-oita1::yuzuru-k.

Pascal Deleuze est né à Paris en février 1969. Diagnostiqué schizophrène depuis l’âge de 16 ans, il s’affirme comme performeur et musicien, apprend la trompette et la musique en autodidacte auprès de Joëlle Léandre, Guillaume Orti , Jean Morières et Pascale Labbé.

Se passionne depuis et exerce la musique improvisée libre, le chant chamanique et angélique, allie à chacune de ses prestations la performance, développe son propre langage, ses propres partitions quelques fois révélées par les dessins de Michel Cadière, comme pour la suite opératique La vraie de vrai histoiredu soufffllle (Galerie Pannetier, 2010).
Ses influences sont nombreuses et variées : Charlemagne Palestine, Laurie Anderson, Jac Berrocal, le performeur Steven Cohen, le danseur Bill T Jones, l’artiste brut à qui il dédie chacune de ses partitions Adolf Wölfli.
Quelques dates récentes :

2008 :
Premières parties de Matja Ratkje (Kopke, Berlin)
Improvisations et performance Nuit des musées (Carré d’art, Nîmes)
Création Double Bind (Hôpital Saint Anne, Paris)
Improvisations et performance Galerie Philippe Pannetier (expo Kees Wisser, Nîmes)
Workshop annuel pour un public de déficients mentaux (Foyer Hubert Pascal, Nîmes)

2009 :
Sessions de de création contemporaine et bruitiste avec Jim O’Rourke – ex Sonic Youth (La Ménagerie de Verre, Paris)
Hommage à Luigi Russolo (Halle Saint Pierre, Paris)
Création autour du festin nu de William Burroughs avec la danseuse transgenre Warda Halidj (Tanger, Maroc)
Création avec Jules Beckman (Eglise du Sambuc, Arles – spectacle censuré)
Soirées pour le Nid, mouvement d’entraide et d’information sur la prostitution (Mobile Home Théâtre)
Résidence à l’invitation du CNRS et Jean Claude Douillard (Gissac)

2010 :
Workshop au centre pour enfants autistes Chrysalide (avec Ilotopie, Salin de Giraud)
Improvisations avec la comédienne Ronit Elkabetz (Paris)
Improvisations avec Macrosillons (Galerie From Point to Point, Nîmes)
Création pour theremin avec Lumina Vocis/Jacques Marie Bernard (Galerie Le lac Gelé, Nîmes, Galerie des grands bains douches de la Plaine, Marseille)
Résidence Wilhem Rocker Kollectif (Amsterdam, Pays Bas)

2011
Ciudad encedida, Mathilde Levasseur (Madrid)
Création de « Tout est bruit pour qui a peur » : machine musicale électronique, présentée dans différents lieux (Paris, Nîmes)
Biennale d’art contemporain (Nîmes)
Big Bang, performance pour instruments concrets, Le café en rond (Paris)
« Ma musique est passée », BO diaporama d’Alejandro de Los Santos (Rencontres Internationales d’Arles, festival off)

2012
Galerie Chez toi chez moi, performance- hommage à John Cage (Nîmes)
Galerie de l’étoile, performance- hommage à John Cage (Paris)
Galerie des Ombres, performance Blues-soufi avec guitare préparée (Nîmes)
Collaboration avec Laurent Pichot, « Monument aux Morts », Jardins de la Fontaine (Nîmes)
Concert-performance autour de Guez Records (Musée Pierre André Benoit, Alès)


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *