Stéphane MARIN – Espaces Sonores

projet :

exporter

Licence : Creative Common - Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale, Partage à l'Identique

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

stephane-marin-et-pendant-ce-temps-la-a-fukushima

Stéphane Marin a choisi de contribuer au projet « Et pendant ce temps là, à Fukushima »  à travers un enregistrement qu’il a effectué en Mars 2011, dans les jours qui ont suivi le tsunami et l’explosion du réacteur de la centrale de Fukushima. Cet enregistrement  a eu lieu en France dans les Pyrénées, et met en scène une conversion entre plusieurs personnes qui s’alarment de la situation au Japon, et du nuage dessus de leur tête.


 Stéphane MARIN – Espaces Sonores est un acteur du développement de l’art sonore en espaces libres (Espaces Sonores – Lieux Publics – Décor Sonore), compositeur de musiques électroacoustiques multiphoniques pour le spectacle vivant en espace public (Le Phun, 2ème Groupe d’Intervention, Osmosis Cie) Stéphane Marin s’investit depuis 13 ans dans ces aventures artistiques qui prennent la ville, la campagne, le « dehors », comme lieu de résonance, comme matériau vivant pour la composition de nouvelles formes musicales et sonores.

Il crée en 2008 la compagnie Espaces Sonores, dont le travail repose sur une approche radicale de la composition élaborée en lien étroit avec les espaces où sera entendue l’oeuvre. Il y conçoit des créations sonores contextuelles environnementales pour sites spécifiques.

C’est à la frontière entre l’écoute du paysage sonore in situ et la composition, dans la porosité que propose l’oeuvre qui se frotte au réel, que s’engage son travail. 
Sa trajectoire artistique, écologique et spirituelle le rapproche chaque jour un peu plus près du silence.


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *