Geoffroy Séré aka Tycho Brahé

projet :

exporter

Licence : Creative Common - Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

fukushima_Emmanuel-pidoux_700

« L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima est de mon point de vue un évènement majeur à de nombreux points de vue. Il me (nous ?) questionne en premier lieu sur la dangerosité et donc la pertinence de nos modes de vie actuelle – en l’occurrence le mode de production d’énergie –, mais au-delà, nous force à réaliser à quel point, malgré tous les progrès technologiques réalisés, nos vies restent intimement liées aux forces de la nature. La solidarité avec les populations de la province de Fukushima est également un sentiment très fort pour moi, d’autant qu’ils font face à une altération profonde de leur environnement dont nous ne sommes aujourd’hui pas capables d’estimer toutes les conséquences. Enfin, de manière très secondaire, la manière dont se sont déroulées les évènements et ses nombreux échos médiatiques constituent un sujet d’inspiration musical particulièrement intéressant. D’où notre volonté collective de soumettre le projet No More Fukushima à Meanwhile Fukushima. »
Réponse de Geoffroy Séré à l’enquête de la revue l’Autre Musique (lire tout)

Le projet No more Fukushima qui regroupe des contributions de 13 musiciens différents (David Fenech, Klimperei, Frostino, Grimo, Orso Jesenska, Polder, (Le Collectif) Yeepee, Tycho Brahé, Alan Tenderfoot, Hideor Tild, Lionel Fondeville, Sam Nolin, Felix Lamarque) a notamment été présenté le 10 mars 2013 à la Maison Laurentine. On peut écouter et se procurer la compilation ici :
http://nomorefukushima.bandcamp.com/


10 mars 2013, concert No more Fukushima,  ND de l’Assomption, Aubepierre sur Aube, Maison Laurentine

Geoffroy Séré aka Tycho Brahé est un musicien minimaliste (Les Disques Normal), également assistant professeur en physique du sol à l’Université de Lorraine (membre du GISFI, Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles ).

La musique de Tycho Brahé – référence à un astronome danois fantasque du XVIème siècle – est la cartographie d’un univers sensible et personnel où expérimentations et mélodies se mélangent. C’est un lieu de’expression de musiques minimalistes / folk lo-fi à la croisée de Pascal Comelade, Tom Waits et Jim o’Rourke.
http://tychobrahe.fr/
http://tychobrahe.bandcamp.com/
http://soundcloud.com/tycho_brahe
http://www.myspace.com/tychobraheband
Photo (diaporama page accueil) Emmanuel Pidoux , Océan Pacifique cote du Tohoku, 2013 – (Le Collectif) Yeepee


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *