Daniel Martin-Borret

projet :

exporter

Licence : Creative Common - Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale

Carte exportable (iframe)

Largeur (pixels)

Hauteur (pixels)

Copiez-collez ce code HTML

Liens permanent vers cette carte

borret_image_sonore_enavant

Fukushima on Air, dans sa version actuellement en ligne, donne à entendre une succession de fréquences brutes qui correspondent aux mesures de bruit de fond listées jour après jour sur http://criter.irsn.fr/exercice/acteur/.

Dans une version plus aboutie, Fukushima on Air sera un espace sonore témoin, non
seulement du bruit de fond, mais aussi de la propagation des rejets radioactifs. Pour cela, nous sommes en train de rechercher la source d’informations la plus pertinente, puisque l’IRSN ne communique plus aucune donnée tangible depuis le 12 septembre 2011.

Les balises relèvent 24 mesures par cycle de 24 heures ; Fukushima On Air donne à entendre 4 secondes de chacune de ces 24 mesures. Par exemple, le 20 avril à 8 heures, le bruit de fond relevé par la balise 102 était de 100 nanosievert.
On entend donc dans les 4 premières secondes de la séquence du 20 avril une forme d’onde simple ( sinusoïdale ) générée à une fréquence de 100 Hz.

Daniel Martin-Borret écrit et met en ondes des formes radiophoniques courtes, qui tirent le fil de l’infra-ordinaire : Radio Campus Paris, LibéLabo, Festival Sonor, Festival longueurs d’ondes, Phonurgia Nova …

http://limagesonore.net/


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *