Drawings for Fukushima, Christophe Ballangé (drawings, portraits, low sound)


Pascal Quignard :« Perdre connaissance c’est perdre le language », et perdre le visage.

« Drawings For Fukushima » c’est le visage perdu.

Se taire parce que la douleur est trop et dire parce qu’on a survécu.
« Un nuage part de la montagne ([…] le Vésuve) ; par sa forme et son allure générale, il ressemble à un arbre et plus précisément à un pin parasol. Le nuage s’élève à une grande hauteur formant d’abord le tronc puis les branches qui partent de l’arbre. »
Pline le Jeune, Lettres, VI, 16 – « À Tacite »


Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Projet

Carte

Christophe Ballangé